Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

Micro et Nanomédecines Translationnelles

Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    Soutenance de Mme Sandy Vrignaud

    Soutenance de Mme Sandy Vrignaud

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Send by mail


      Separated by coma
    • Print this page

    Systèmes nanoparticulaires pour l'encapsulation de molécules hydrophiles

    12 January 2012

    Directeurs: Jean-Pierre Benoit & Patrick Saulnier

    Lors de ce travail, nous avons formulé, caractérisé et évalué le potentiel de deux systèmes nanoparticulaires produits par méthode d’inversion de phase en fonction de la température pour la vectorisation de molécules hydrophiles. Le premier correspond à des nanocapsules lipidiques à coeur aqueux (NLCA) et le second à des nanocapsules lipidiques contenant des micelles inverses (LNC Minv). Les NLCA encapsulent le chlorhydrate de doxorubicine (DOX) avec un rendement de 80%. La libération de la DOX in vitro se fait par un mécanisme de diffusion fickienne. L’ajout d’un tensioactif hydrophile dans la formulation a permis d’augmenter la stabilité physique des NLCA. Le profil d’activation du CH50 par les NLCA est beaucoup plus proche de celui des nanocapsules lipidiques (connues pour être peu activatrices) que de celui des nanoparticules PMMA (très activatrices). D’autre part, les LNC Minv vectorisent des molécules hydrophiles (DOX, bleu de méthylène) et co-encapsulent la DOX avec le docétaxel, anticancéreux lipophile. La taille des LNC et le rendement d’encapsulation en DOX varient en fonction du volume de Minv ajouté. Tous les
    excipients utilisés sont biocompatibles, et les LNC Minv sont lyophilisables. La caractérisation des mécanismes d’incorporation de molécules dans des micelles inverses sèches indique que la nature et la proportion du tensioactif, mais également la taille et la charge de la molécule à incorporer influencent le rendement d’incorporation. Les LNC Minv chargées en Erlotinib (anticancéreux peu soluble dans l’eau) ont montré une efficacité in vitro sur des cellules d’adénocarcinome du pancréas.