Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

Micro et Nanomédecines Translationnelles

Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    Soutenance HDR de Monsieur Guillaume BASTIAT

    Soutenance HDR de Monsieur Guillaume BASTIAT

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Send by mail


      Separated by coma
    • Print this page

    Mr Guillaume BASTIAT, nouveau HDR de l'Université D'Angers

     Nouvelles  générations de gels de nanoparticules pour les applications en santé : de l'originalité du design aux applications précliniques

    RÉSUMÉ

    Les gels de nanoparticules offrent des pistes prometteuses dans le domaine de la santé, pour développer de nouvelles stratégies thérapeutiques. Ces assemblages vont combiner les avantages des technologies à la fois nano et gel, c’est-à-dire i) le ciblage passif ou actif, le rendement d’encapsulation en actifs pharmaceutiques élevé, la possibilité d'association d’actifs, la modification de la biodistribution des actifs ; et ii) la localisation de l’administration, le mimétisme des milieux extracellulaires, la libération progressive et continue des actifs. Cette combinaison technologique reste toujours utilisée dans de nombreuses applications telles que la thérapie des cancers, le traitement des maladies infectieuses, cutanées ou inflammatoires, l'anesthésie ou l’analgésie, les traitements oculaires, etc. La majorité des gels de nanoparticules décrits dans la littérature reste sur la même stratégie de formulation, c’est-à-dire une dispersion des nanoparticules : liposomes, micelles, nanocapsules lipidiques liquides et solides, nanoparticules polymère, etc. ; dans une matrice gélifiée de polymères d’origine naturelle ou synthétique, l’ajout des nanoparticules se faisant avant ou après la gélification. Très peu d’études vont s’intéresser à développer des stratégies de nouvelle conception de ces gels de nanoparticules, en repensant une architecture différente que celle classiquement utilisée, qui serait un bond en avant en matière d’innovation et de tout ce qui en découle telles que les propriétés de pharmacocinétiques, de biodistribution des nanoparticules et des actifs pharmaceutiques incorporés dans ces structures.

    La synthèse de mes activités scientifiques, aussi bien en matière d’encadrement que d’animation scientifique, a conduit à la réflexion sur la perspective des projets de recherche que je compte développer durant les prochaines années : soit une nouvelle génération de gels de nanoparticules, avec une conception originale pour des applications précliniques, qui seront pensées, à partir des assemblages formés. Il s’agira de développer des gels de nanoparticules : nanocapsules lipidiques, liposomes, etc., sans matrice polymère gélifiée. Le réseau tridimensionnel permettant l’état de gel ne sera plus formé par des chaines de polymères, mais uniquement par l’association des nanoparticules entre elles, à la manière d’un collier de perles, interactions qui pourront être de type physique : liaisons hydrogène, interactions électrostatiques ; ou chimique : liaisons covalentes. Ce projet de recherche que je souhaite développer au sein du laboratoire Micro et Nanomédecines Translationnelles (MINT, INSERM U1066 / CNRS 6021) de l’Université d’Angers s’inscrit dans la continuité de ceux déjà initiés et reste dans la philosophie du laboratoire, c’est-à-dire le développement de plateforme de libération d’actifs pharmaceutiques. L’imagination n’a pas de limite dans la construction de telles structures qui ont un intérêt d’un point de vue fondamental pour comprendre quels paramètres vont influencer l’obtention du réseau covalent ou non. Les propriétés de tels assemblages : propriétés mécaniques, structuration des réseaux, libérations progressives ou stimulables des nanoparticules, combinaison de tout type d’actifs avec des libérations séquençables, permettront de choisir de manière optimale les applications, pour l’utilisation de ces gels de nanoparticules dans le domaine de la santé. Entre autres, les applications sur lesquelles je souhaiterai mettre l’emphase ces prochaines années sont les gels de nanoparticules contre les récurrences de glioblastome, et des gels de nanoparticules comme formulation dépôt pour la libération contrôlée d’agents biopharmaceutiques.